Résumé court:

À partir d’une expérience d’envoi de CV menée dans la région de Québec, cet article cherche à découvrir si, avec des CV identiques, « Samira Benounis » recevra moins d’invitations à un entretien d’embauche que « Valérie Tremblay ». Nos résultats montrent que, toutes choses égales par ailleurs, la probabilité d’être invitée à un entretien d’embauche diminue de 11% lorsque la candidate a un nom d’origine maghrébine plutôt que québécoise. Ce constat suggère la présence d’une discrimination à l’embauche des candidates d’origine maghrébine dans la région de Québec, cela dans un contexte où l’immigration est appelée à jouer un rôle démographique d’importance croissante au Québec.

Auteurs publication: Simon Brière, Bernard Fortin et Guy Lacroix
Numéro: 16-05
Année: 2016

Article scientifique: L’actualité économique