Marché du travail

Marché du travail 2019-10-30T16:50:48+00:00

On assiste depuis plusieurs décennies à un aplatissement de la distribution des salaires en fonction de l’âge dans les économies plus développées. Les cohortes récentes connaissent une moindre progression des salaires avec l’âge comparée aux cohortes précédentes. Les implications de ce phénomène sont multiples : il affecte par exemple le degré d’inégalités salariales mesurable à partir de données transversales ainsi que les inégalités de revenu intergénérationnelles à long terme.

L’équipe de la chaire, s’intéressant aux inégalités, étudiera :

  • Les liens entre les avancées technologiques et le capital humain pour expliquer les transformations en cours et à venir au sein du marché du travail ainsi que le profil âge-salaires. L’équipe s’intéressera particulièrement à la décomposition structurelle et transversale des inégalités de salaires. Également, elle analysera les inégalités salariales et leurs interactions avec des projections démographiques;
  • L’enjeu lié au taux de participation sur le marché du travail, qui depuis 2007 au Canada a baissé de 2 % alors que le taux de participation des individus de plus de 55 ans a augmenté depuis 1995. L’équipe propose d’analyser la distinction entre effet cyclique et tendance démographique;
  • L’entrepreneuriat du troisième âge, en croissance chez les jeunes retraités, en se demandant notamment si les gouvernements peuvent encore augmenter les taux d’emploi autonome chez les travailleurs âgés – et plus généralement, si et comment la structure institutionnelle et sociodémographique d’un pays influence les tendances des travailleurs autonomes à l’emploi indépendant;
  • L’insertion en emploi des personnes souffrant d’incapacités, un enjeu majeur de participation et de rétention au marché du travail. Elle portera une attention particulière aux problèmes de rareté en quantité et en qualité de main-d’œuvre qui risquent de s’accentuer dans un contexte de vieillissement de la population;
  • Le taux de rentabilité de l’éducation et de la formation continue dans un contexte où l’évolution technologique, l’accroissement de la concurrence internationale et les changements dans les paniers de consommation de la population exigent une main-d’œuvre capable de s’ajuster rapidement aux chocs qu’elle subit;
  • Le rôle des politiques publiques par rapport à la rareté de la main-d’œuvre comme le revenu minimum garanti, ou les stratégies internationales d’attractivité de la main-d’œuvre hautement qualifiée dans un contexte de changement technologique et de vieillissement de la population;
  • Des scénarios prospectifs visant à mieux répondre aux enjeux du vieillissement démographique, grâce à l’utilisation des modèles de simulation de long terme, SIMUL et COMPAS.